LA DODGE CHARGER

 

 

 

 

 

La Dodge Charger  est un véhicule mythique de l'époque des muscles cars. Rivale des Ford Mustang, elle est aujourd'hui vénérée comme un classique de l'automobile et une référence esthétique.
Arrivé sur le marché en 1966, il était esthétiquement osé et son intérieur était révolutionnaire ; les sièges arrières étaient du type-baquet et pouvaient se replier vers l'avant pour augmenter l'espace-cargo. Dès la première année-modèle, 1966 (et ce jusqu'en 1971) la Charger peut être équipée d'un moteur digne de sa réputation; le V8 HEMI 426 pouce cubiques 7 litres délivrant 425 chevaux à 5000 tr/min et 67.8 mkg de couple à 4000 tr/min et un poids avoisinant les 2 tonnes, lui permettant de passer de 0 à 100 km/h en 5,5 secondes, ce qui en fera une candidate sérieuse pour les courses d'accélérations..
Le modèle 1969 a été popularisé par la série comique The Dukes Of Hazzard (Shérif, fais-moi peur !), dans laquelle de jeunes sudistes insouciants s'amusent à narguer les forces de l'ordre corrompues avec leur Charger orange, dont le toit est flanqué d'un drapeau confédéré accompagné de la mention General Lee.


Au fil des années, la Charger a évolué jusqu'à se métamorphoser en un gros coupé sport pataud en 1975 que même les inconditionnels tentent de renier. Pire encore, la compagnie a encore ajusté le tir dans l'autre sens en nommant Charger une Omni vitaminée dont le groupe-motopropulseur est la risée (traction avant mue par un moteur quatre-cylindre en ligne).
En 1978, la Dodge Charger cesse d'être produite, jusqu'en 2006, année de sortie d'un nouveau modèle de la Charger, fondé sur la plate-forme LX (Chrysler3102 0, Dodge Magnum) et disponible en berline quatre-portes seulement. En version R/T (muni d'une moteur V8 de 5.7 Litres 340 Ch.), elle est la réincarnation du muscle car au comportement routier sans reproche et aux performances sans limites. Dodge a aussi mis sur le marché une version survitaminée, la Charger SRT8 425Ch.

 

 

General Lee, la Dodge Charger 1969 des "Dukes of Hazzard"

...................................................

 

 

C'est en 1979 que Paul Picard, un producteur visionnaire de chez Universal Studios, lança une série télévisée que chacun d'entre nous connait et qui allait devenir une série culte pour toute une génération : Dukes of Hazzard, en français : Shérif, fais mois peur !

La grande héroïne de cette série, Général Lee, une Dodge Charger de 1969 orange, aux portes soudées, flanquée du chiffre 01 et le toit recouvert d'un drapeau sudiste, fut choisie pour la série. Il était convenu que les cousins Dukes conduiraient un muscle car, la Dodge Charger fut choisie !
 
 
Shérif, fais moi peur en quelques chiffres !
 
Pour les 147 épisodes de 50 minutes de la série Dukes of Hazzard, un multitude de Charger furent utilisées, de toutes les motorisations :  des 6 cylindres, des V8 et même des R/T, ces dernières étant épargnées lors des sauts monstrueux et autres cascades, pour servir uniquement lors des prises de vue rapprochées. D'après les cascadeurs de la série et les employés de chez Universal, près de 300 Dodge Charger furent sacrifiées en 6 ans de tournage, à raison de deux voitures par épisode environ, et de 3 caméras par cascade.

En effet, contrairement à ce que voulait faire croire la série, la Dodge Charger orange ne sortait jamais entière de ces nombreuses cascades. Cela allait de la destruction partielle, et dans ce cas les voitures étaient démontées ou remises en état suivant le niveau de dégâts, à la destruction totale, la belle Dodge partait alors directement à la ferraille. Pour la petite histoire Général Lee était lesté de plaques de plomb ou de sacs de sable dans le coffre pour rester à plat en l'air, ce qui aggravait les dégâts lors de l'atterrissage.

Il est impossible de dire exactement ce qu'il est advenu de toutes ces Dodge Général Lee, le secret était bien gardé autour de ces autos, les producteurs refusaient que le public sache que les Charger étaient tout le temps détruites, et gardait tout les épaves précieusement. Ainsi les voitures partant à la casse se voyaient dépouillées de tous les éléments qui auraient permis de les identifier, le tout était stocké dans des dépôts de la Production.

Général Lee, la fin d'une histoire !
 
Mais même pour une série télé, il existe des limites ... en 1985, devant la consommation astronomique de voitures, les producteurs décident d'arrêter les frais. Terminé donc les cascades monstrueuses, on met en place l'usage intensif de maquettes, ce qui était d'actualité à l'époque. La série y perdra une grande part de son intérêt et perdra toute crédibilité car l'emploi des modèles réduits s'accompagnera de sauts invraisemblables ... Aujourd'hui, il ne reste que 17 Dodge Charger de cette grande épopée. La plupart appartiennent à des collectionneurs privés. John Schneider le comédien incarnant le blond Bo Duke, possède un exemplaire en parfait état, équipée du fabuleux moteur V8 426 ci Hemi de 425 chevaux.

la suite pour bientôt...